ECOLE DE NATUROPATHIE TRADITIONNELLE EUROPEENNE

 Votation du 17 Mai 2009 :

Le 17 Mai 09 est devenu une grande journée pour les thérapies complémentaires :

avec 67% de Oui et tous les cantons favorables ,

les médecines complémentaires ont fait leur entrée officielle 

dans la constitution Suisse .


Mai 2015

L'officialisation du diplôme fédéral de Naturopathe par le SEFRI accompagné d'un règlement transitoire (jusqu'en 2022) pour le passage de l'examen (E.P.S) va permettre aux Naturopathes Suisses en activité et au vu de leur ancienneté / 10 ans - 5 ans + 2 ans de travail à 50%, après réussite à cet examen d'obtenir le diplôme fédéral pendant cette période.

www.oda-am.ch


 QUID DU DIPLÔME FEDERAL


Le SEFRI a annoncé la possibilité d’obtenir le titre de Naturopathe avec diplôme fédéral pour les Naturopathes en exercice depuis respectivement  10 ans // 5 ans ( dont 2 ans à 50% de pourcentage de travail ) et ce avec un délai transitoire jusqu’en 2022.

Ceci représente donc une excellente opportunité pour tous les anciens d'Agapê qui exercent ! En effet sous condition de cette pratique après la fin de leur formation, ils pourront se présenter à l’EPS (2 jours d’examen essentiellement sous forme de pratique avec patient) et obtenir le diplôme fédéral.

Le temps de travail à 50% correspond selon le SEFRI à 440 h de travail annuel soit environ 1 patient (avec une consultation de 2 h ) par jour, 5 jours / semaine et 11 mois / an … Cela correspond donc à un travail sérieux pour l’élève désireux de se présenter à l’examen.

Il va parallèlement se mettre en place progressivement , pour les écoles de formation qui le souhaitent, une mise à niveau pour atteindre les nouveaux objectifs fixés pour le cursus de formation aboutissant au diplôme fédéral : c'est-à-dire 4050 h de formation soit le double des formations actuelles !

Raison de plus pour profiter du règlement transitoire jusqu’en 2022…

Donc d’ici quelques années, nous aurons sur le marché les 2 formations en parallèle : 2000 h (naturopathe M.C.O) et 4000 h (naturopathe avec diplôme fédéral)  / toutes 2 avec reconnaissance ASCA : c’est déjà le cas pour les Ostéopathes avec ou sans diplôme cantonal.

L’existence du diplôme fédéral n’est malheureusement, en soi, porteur d’aucune avancée actuelle pour la profession car si les cantons ne reconnaissent pas ce diplôme (avec autorisation cantonale de pratique à suivre), il restera (comme cela l’a déjà été dans le passé pour un diplôme de masseur médical) sans aucune conséquence et la profession avec son diplôme fédéral en restera, comme actuellement, à la tolérance d’exercice …

Si les cantons reconnaissent le diplôme et crée une autorisation cantonale alors déjà la profession y trouvera une reconnaissance légale ce qui sera une bonne avancée. A ce niveau tous les praticiens exerçant sur le canton (sans diplôme fédéral) et ayant un minima d'ancienneté pourront bénéficier de dispositions transitoires leur permettant d'obtenir l'autorisation cantonale de pratique.

Reste que les naturopathes avec diplôme fédéral ou pas, devraient être reconnus encore longtemps par l’Asca et leurs patients bénéficier des remboursements (selon leurs complémentaires)...

Donc pas de stress à avoir pour l’avenir proche et la coexistence des 2 types de formation sera un plus pour la profession avec une inquiétude légitime néanmoins : la formation fédérale (+ de 4000 h) ne finira t’elle pas dans l’escarcelle médicale car à terme il semble qu'une formation sous forme HES (comme pour les Ostéopathes dorénavant ) soit envisagée comme future formation au diplôme fédéral ...

Au delà de 2022 et pour ceux qui n'auront pas pu ou voulu passer le diplôme fédéral , il restera toujours la possibilité de demander une validation des acquis et sous couvert d'un complément de formation qui restera à définir , la possibilité de se présenter à l'EPS pour le diplôme fédéral. Le soutien d'une association comme l'APTN sera alors très utile et c'est pourquoi Agapê est agréée APTN .